les roses d’orient…

les roses d'orient... dans l'invité(e) libre photo-roses

photo, christian, vietnam, mars 13

… petit dépaysement du moment, nos amis voyageurs les Bordogoaviens nous ont adressé en ce début de semaine une belle et insolite photo prise sur le vif lors de leur séjour vietnamien. Une mobylette rose flowers pour… livrer un fleuriste, pour offrir le plus gros bouquet à sa bien aimée, pour customiser sa motocyclette… autant d’hypothèses possibles, plausibles pour expliquer cela.

Et vous quelle petite histoire vous évoque cette photo ?



la corniche…

la corniche... dans l'invité(e) libre corniche

photo, LN, hendaye, 20 février 13

… cette semaine l’invitée libre est LN d’Hendaye qui m’adresse une belle photographie de la corniche du pays basque. Entre lumière, horizon et coucher de soleil, le temps des impressionnistes est revenu…

Merci l’amie et à très vite…

 



mygale…

mygale... dans idées cadeaux mygale

La piel que habito, film d’almodovar, 2011

… il y a parfois des révélations, un film vu en retard et qui vous rattrape et ne vous lâche plus. En novembre 11 nous avons regardé bien tardivement et en vidéo, La piel que habito, le dernier opus du grand Pedro Almodovar inspiré du roman Mygale de Thierry Jonquet. Ce fut un choc pour Mister CuiCui et moi-même, du grand, du beau, du génial et du sublime Almodovar. La passion d’un film invite parfois à désirer découvrir ses alentours. Ainsi, Mister CuiCui a eu envie récemment de lire le roman source, voilà sa chronique à partager :

« Livre –  Thierry Jonquet, Mygale, Série noire, Ed. Gallimard

Ceux qui ont vu l’adaptation au cinéma de Pedro Almodovar sous le titre de La piel que habito reconnaîtront la photo non originale de la couverture. Pour eux, Mygale sera l’opportunité de découvrir la source d’inspiration et d’approcher d’autres versants de l’histoire encore plus machiavéliques parfois. Pour les néophytes, sachez que vous allez plonger dans l’inconcevable, l’irrémédiable. Richard, médecin émérite en chirurgie plastique maintient Eve sous les verrous de sa villa du Vésinet. Eve, étrangement victime et bourreau supporte cette relation sadique passant entre autre par la prostitution sous les yeux sadiques et vengeurs de Richard. Vincent, le principal narrateur retrace en filigramme l’origine de son histoire, l’incroyable protocole subit du prisonnier enchaîné aux multiples opérations savamment menées. Le second narrateur Alex, l’ami de Vincent en cavale pour meurtre, tente un chantage auprès du chirurgien pour changer de visage. Son plan diabolique ne résiste pas à l’esprit démoniaque de Richard. Tout se croise, se tisse, l’insidieuse mygale capture ses proies et… je vous promets, tout est terrible ! » (Mister CuiCui, Wag time, février 13)

Merci pour ce plaisir des mots et à très vite pour d’autres moments partagés…



je dis pouce…

je dis pouce... dans christoflash

photo, mister CuiCui, entre deux mers, novembre 12

… comme Mister CuiCui qui nous adresse cette photo, je dis pouce !

« Non je ne fais pas de stop mais je dis pouce face à la bêtise humaine parfois, face à des politiciens mordus de pouvoir pour le pouvoir, je dis pouce » (Mister CuiCui)

Et vous qu’en pensez-vous ?



lointain souvenir de la peau…

lointain souvenir de la peau... dans idées cadeaux 97823300052072

… cette semaine l’invité libre est Mister CuiCui lecteur averti qui nous propose sa chronique littéraire du jour. Il vient de terminer le très beau et singulier ouvrage de Russel Banks à la frange de l’humanité et des prédateurs. Un grand livre qui nous est dévoilé ici :

Livre – Russell Banks, Lointain souvenir de la peau, Actes Sud

« Si vous vous voulez de l’étrange vous serez servi. Un beau pavé, au sens propre comme au sens figuré, jeté dans la mare des tabous dont celui de la sexualité ancrée par notre culture judéo-chrétienne. Le Kid a seulement vingt et un an, condamné à porter pendant dix ans le bracelet électronique, est classé délinquant sexuel. Calusa en Floride est le terrain de cette fiction. D’autres comme lui sont éradiqués des zones sensibles, c’est dire loin de tout lieu où peut se trouver des mineurs avec l’interdiction de quitter la ville. Seul le quartier sous le viaduc répond à ces conditions. Cette étrange communauté crainte par les citoyens survie dans l’ombre, la pauvreté. Le cas du Kid devient le sujet de laboratoire d’un sociologue célèbre qui souhaite découvrir comment un jeune accro à la masturbation devant la pornographie virtuelle a pu en arriver là, et surtout quel crime commis. Lentement mais sûrement on apprend la vérité. Lentement mais sans garanti, on perçoit l’avenir du Kid. Des rebondissements à couper le souffle, des personnages peaufinés, l’angoisse de la société transpire à chaque page » (Mister CuiCui, novembre 12).

J’ai moi-même lu ce livre offert pour mon anniversaire par la très gentille PM Jaune et je confirme ce qui est évoqué plus haut, un grand livre qui vous happe comme un trou noir et voir transporte / transforme en autre chose… A lire de toute urgence !

Merci comme toujours Mister CuiCui pour nous faire partager cette passion des livres, des mots et des belles histoires… à très bientôt…



les confitures de nono le petit robot…

les confitures de nono le petit robot... dans l'invité(e) libre conf-1

photo, nono le petit robot, 27 mai 12

… mes ami(e)s sont merveilleux(ses)… ils savent tout faire ou presque et dans des domaines fort différents. Prenez par exemple Nono le petit robot il est allé au marché dimanche matin pour faire ensuite une confiture de fraises présentées dans de jolis pots maison… Et voilà le résultat une montagne de pot aux saveurs alléchantes. « L’invité libre » est donc aujourd’hui Nono le petit robot et sa recette de confiture aux fraises !

Voici sa petite recette maison :

« Alors là rien de plus simple, pour faire de la bonne confiture de fraises il faut… des fraises et du sucre, voila!!!!

Non sans rigoler, moi j’ai pris 3 bons kilos de fraises équeutées et rincées, je les ai mises dans ma belle bassine en cuivre et ai commencé à les faire cuire pour qu’elles dégagent leur bon jus ensuite 2 kg de sucre sont venus compléter la mixture en attendant que celaarrive à ébulition bien remuer pour faire fondre le sucre après ebullition on enlève l’écume qui se forme à la surface et on laisse cuire pas loin de 2 heures à feu très doux (il faut que ça fasse ploc ploc !!!).
 
Pendant ce temps on prépare les pots en les ébouillantant et en les retournant sur un torchon et on met en pot.
 
Voili voila…
 
En accessoire on prepare de jolies étiquettes et zou en route pour de bons p’tits dej
 
bisous à vous et a très bientôt… »
 
A très bientôt cher Nono le petit robot, reviens ici quand tu veux tu es toujours le bienvenu…
 
conf-2-150x150 dans phototypes
 


en tête à tête avec jean-louis murat…

en tête à tête avec jean-louis murat... dans christodisco... 4123859172

david lynch ?, non jean-louis murat version 2011

… JLM, le tête à claque génial de la chanson française surprend toujours au disque comme en interview. Recevoir dans une émission l’artiste Jean-Louis Murat est toujours une prise de risque et un exercice hors norme pour tout journaliste aventureux. Jamais langue de bois, parlant de tout et souvent avec pertinence, le chanteur énervant pour certains ou passionnant pour moi se mérite un peu. Son univers musical est un sans faute, se renouvelant sans cesse, prolixe et doué… ne ratez pas ce tête à tête animée par Frédéric Taddéï sur France Culture.

Profil Jean-Louis Murat

En « Tête-à-tête » avec Frédéric Taddéi, un auvergnat célèbre expose une heure durant les contours de son monde à part, avec ses agacements, ses emportements. Nature, violence, politique, musique ou westerns, passés au crible de celui qui se définit comme un « fabricant de mélodies ».



tout le monde veut un pomme phone…

tout le monde veut un pomme phone... dans c'est renversant ! paulni101

photo, fabrice fouquet, 2009

Aujourd’hui l’invité libre de la semaine est Gilles Cateshima lecteur assidu de ce blog et geek éco-responsable devant l’éternel. Voici son billet d’humeur du jour. A méditer à ne pas en douter :

« J’ai toujours trouvé ça mal fichu les téléphones portables. Les prises pour recharger qui sont jamais les mêmes d’une marque à l’autre, d’un modèle à l’autre dans la même marque. La façon de l’utiliser, les menus sont complètement différents, d’un portable à l’autre même dans la même marque. Et puis ça fait pas les choses simplement : moi je voulais juste sauvegarder mes contacts pour pas les perdre, mais pour ça il faut le cordon qui va bien pour le connecter au pc, et une fois acheté, il faut installer l’application qui va bien sinon on peut pas.

Puis, votre système n’est pas compatible, donc tant pis. Puis je veux changer d’opérateur, halte malheureux, le téléphone ne marche plus avec le nouvel opérateur, car l’ancien opérateur l’avait bloqué exprès. Puis je veux accéder à certains paramètres pour les modifier, mais je ne peux pas j’ai pas le code PUK, PIN, TRUC pour déverrouiller le bouzin.

Résultat, c’est chiant, ça sert à rien, à part à foutre à la poubelle des tonnes de portables qui marchent ! Voila pourquoi depuis pas mal d’année, j’avais juste un vieux portable qui va bien et c’est tout.

Mais depuis quelques temps, l’envie me prend, de caresser la bête pour faire défiler des images, de me connecter sur internet, de vivre avec mon temps en quelque sorte pour conjurer le sort, éviter de finir vieux con. Voila quelques mois que je cherche mon prochain portable. Sur les premiers mois j’ai d’abord cru que je ne trouverais pas, portables qui viennent de Chine, portables verrouillés à mort, google-isés, applei-sés, au secours ! J’ai trouvé ensuite quelques alternatives, mais il faut bien chercher, c’est bizarre on les trouve pas de suite …

Il existe un constructeur espagnol, oui espagnol, de portable, plus précisément d’un portable, ils ne vendent qu’un seul modèle, ce qui leur permet aussi de le garantir 2 ans et d’avoir un très bon suivi produit. C’est un smartphone (ou téléphone intelligent), il permet d’aller sur internet, de faire tout ce qu’on peux demander actuellement à un téléphone : lecteur audio, appareil photo/vidéo, console de jeux, etc… et il fait aussi téléphone ! Ce portable tourne sur une version modifiée du système Androïd de google, de telle manière qu’il ne vous oblige pas à avoir un compte google, à utiliser les google applications etc. Il n’est pas verrouillé, ni par un opérateur, ni au niveau de son système, autrement dit vous pouvez en faire ce que vous voulez ! Le constructeur vous encourage même à le bidouiller si vous le souhaitez, et vous donne de la documentation pour ça.

Waou ! j’ai trouvé le moins pire des téléphones ! (vous avez remarqué c’est comme pour les candidats aux présidentielles).

Il est presque bien. Bon bien sur, vous vous en doutez, il n’est pas vendu à 1€ avec un abonnement SFR, Orange, Bouygues ou autres. Ben non, puisqu’il est pas verrouillé, il coute aux alentours de 168€, il fait parti des smartphones les moins chers du marché. Du coup j’écris au constructeur, contact sympa, ils m’informent qu’à partir de 20 pièces commandées, le prix descend à 148 €.

Oh putain !

Du coup je fais un mail à mes contacts pour mobiliser les troupes en me pensant naïvement que j’allais crouler sous les réponses positives. J’avais oublié un léger détail : tout le monde veut un pomme phone.

C’est vrai après tout, on s’en fout de faire bosser des gosses en Chine plutôt que des employés espagnols, rien à faire d’engraisser des actionnaires offshore plutôt que mettre son fric dans une économie européenne, rien à battre de la liberté d’utiliser un appareil qu’on achète, rien à branler de la protection de notre vie privée, de ses machines paramétrées pour récupérer vos contacts et les balancer sur internet, rien à foutre des verrouillages opérateurs, rien à cirer de faire tendre le monde vers du mieux, du moins pire, rien à s’couer.

j’ai laissé tomber ma commande. http://www.geeksphone.com/fr/

Gilles Catishima »

Merci cher ami, tout le monde veut un pomme phone, je te rassures sauf moi car je n’aime pas qu’un fruit m’impose ses choix ! La semaine prochaine j’espère avoir le plaisir d’accueillir ici l’invitée libre Chris la toulousaine qui ne m’a pas donné des nouvelles depuis bien longtemps !



la petite maison jaune aime arthur jamin…

Image de prévisualisation YouTube

 

… enfin, revenue, ici, depuis longtemps abandonnée, souvent sollicitée, jamais égalée mais quelque peu égarée… la chronique L’invité(s) libre est enfin de retour. Certes je n’oublie pas les chroniques mondaines et littéraires de Mister Cui Cui dépanneur devant l’éternel de cette rubrique et je l’en remercie vivement… mais voici que Bruno de la Petite maison jaune nous fait l’honneur de son repérage et futur coup de foudre à en pas en douter ! Voici ce qu’il nous en dit :

« arthur jamin. la ballade d’un garçon brouillon. un garçon avec un ballon, forcément. un garçon qui prépare son premier album. et pour finir, un garçon qui me donne envie avec un seul extrait de découvrir la totalité de son univers…« 

http://www.arthurjamin.com/actualite.html

C’est vrai qu’un ballon gonflable est un jolie objet d’ornement pour se promener dans une ville ! Mille mercis cher Bruno de la Petite maison jaune et à la semaine prochaine ou dans quinze jours pour découvrir la chronique libre de Gilles Cateshima le geek éco durable adoré ici !



un CV diabolique…

un CV diabolique... dans idées cadeaux cv-dieu

… voici un livre que je l’avais lu il y a quelques mois car reçu en cadeau de noël 11, et voici que l’invité livre / libre de la semaine, Mister Cui Cui, en parle aussi très bien dans la chronique de Wag de février 12. Voici ce qu’il en dit :

Livre – Jean-Louis Fournier, Le C.V. de Dieu, le livre de poche, 2008

« Culoté, blasphématoire, science-fiction, caricature ? Non. Ce petit roman est tout bonnement humoristique. Dieu a déjà tout fait, créé la terre, la faune, la flore, l’homme, et déçu comme blasé, il cherche comme le simple commun des mortels un emploi afin de retrouver une activité qui donne un sens à sa vie ennuyeuse. Après avoir rédigé son C.V. il se soumet à un entretien d’embauche argumentant du mieux que possible face aux questions perspicaces de l’employeur. Un tantinet exaspérant, sans modestie, souvent caustiques au sujet de la bêtise de l’homme, on alterne entre les fous rires et des envies de gifles. A lire sans modération, conseillé à tout public âgé de sept à soixante dix sept ans » (Mister Cui Cui, Wag, Février 12).

En effet, ce livre est hilarant et mérite une lecture pour zygomatiques énergiques. Merci Mister Cui Cui pour votre venue ici et le partage de la passion des livres et des mots. La semaine prochaine j’espère avoir le plaisir d’accueillir ici soit Gilles Catishima ou La petite maison jaune… s’ils le veulent bien !



12345...9

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog