un tuyau sur les tuyaux…

un tuyau sur les tuyaux... dans Catischima, geek éco durable tuyaux

vases, Domeau & Pérès

Cette semaine c’est la rentrée de notre grand chroniqueur Catishima, il nous adresse ceci, à méditer à ne pas en douter : une question de bons tuyaux…

« Le web et internet.

et la vous vous dites : « Pourquoi c’est pas pareil ??? »

Justement non.

Entrons ensemble dans la matrice…

Imaginez internet comme un gros tuyau.

Dans ce tuyau on peut passer des câbles, pleins de câbles.

Chaque câble est une application, un service qui se connecte à internet.

Par exemple lorsque vous utilisez skype, c’est un de ces câbles, skype est fait pour voir son neveu à l’autre bout de la France.
Vous n’utilisez pas skype pour acheter un CD sur fnac.com.
Vous avez bien compris ce que fait skype et ce qu’il ne fait pas.

Quand vous utilisez Thunderbird pour lire vos mails, c’est encore un autre câble.
Vous avez bien compris que ça communiquait avec internet puisque vos mails arrivent et partent, mais vous n’utilisez pas Thunderbird pour voir votre neveu à l’autre bout de la France.
Vous avez bien compris ce que fait Thunderbird et ce qu’il ne fait pas.

Lorsque vous voulez acheté un CD sur fnac.com, vous utilisez Firefox, Chrome ou Internet Explorer qui sont des applications pour surfer sur le web.
Le web est un autre de ces câbles.

Des câbles il y en a des tas, des tonnes, c’est même cela qui définit internet, c’est la multitude de câbles : il existe des milliers de câbles / services / applications qui communiquent.

Mail + Vidéo conférence + Web + Skype + IRC + … = Internet

Si vous avez tout suivi, c’est à ce moment la que vous vous dites : « oui mais moi mon courrier il est sur gmail et gmail c’est un site internet, donc du web, donc mail = web ».

Le web, c’est fait pour consulter des pages web sur des sites,
à l’origine c’était pas fait pour faire de la vidéo, des jeux, ou du courrier.

Mais ça change, ça évolue.

Puis c’est quand même plus simple de contrôler qu’un seul tuyau… »

Merci cher Catishima et à très vite pour savourer d’autres chroniques geek-éco-durable…



comment être surpris ?

comment être surpris ? dans Catischima, geek éco durable 35a2c137

Cette semaine notre chroniqueur Catishima, nous adresse ceci, à méditer à ne pas en douter :

« Google, votre ami, vous permet d’accéder à internet.

Ah non, excusez-moi, Google vous permet d’accéder au Web, ce n’est pas la même chose.

Et puis ce n’est pas Google qui vous permet d’accéder au Web. Google vous permet seulement de chercher dans les sites qu’il donnait le ou les mots que vous avez tapés.

Mais Google fait bien d’autres choses !

Avez-vous déjà remarqué que lorsque vous commencez à taper les premières lettres de votre recherche sur le site Google, des propositions s’affichent pour vous éviter de tout taper ?

Un exemple :
Je commence à taper : « pourquoi les f »
voici les propositions :
– pourquoi les femmes parlent-elles moins en février
– pourquoi les firmes se délocalisent-elles
– pourquoi les français au mali
– pourquoi les frères bogdanov ont ce visage

Que se passe-t-il en réalité ?
J’en sais foutrement rien, mais il y a des chances pour que les recherches les plus fréquentes des autres internautes vous soient proposées.

Vous pouvez donc, si vous voulez savoir ce que cherchent vos semblables sur Google, laisser libre cours à votre imagination !

Je vous assure qu’il y en a de bien bonnes à découvrir ! »

Merci cher Catishima et à très vite pour savourer d’autres chroniques geek-éco-durable…



Capitaine flam contre Googledark…

Capitaine flam contre Googledark... dans Catischima, geek éco durable frpzm7701

… voici revenu le temps de la rubrique aléatoire de Catishima le geek rebelle et éco-durable. Débordé fin 2012 il nous revient en nous promettant des chroniques régulières, modernes et responsables ! Il adore Capitaine Flam et nous dévoile aujourd’hui son combat contre Googledark Vador :

« … et puis ils ont inscrit mon fils chez Google sans son avis.

C’est arrivé comme ça, un jour, mon fils débarque dans mon bureau et m’annonce qu’il a une adresse Gmail, et que tous ses copains aussi.
« Les profs ont dit que c’était plus simple pour communiquer. »
Ah ben si les profs s’y mettent !

Rembobinons un peu.
Qu’y-a-t-il de gênant là-dedans ?
Qu’y-a-t-il de gênant dans le fait que l’éducation nationale incite les élèves français à utiliser des produits mis sur le marché par une des plus grandes entreprises mondiales ?

Un – Soit ils sont idiots, soit ils le font exprès. Ils ne peuvent pas ignorer que les produits informatiques utilisés à cet âge marque définitivement l’usage informatique futur. Microsoft l’a bien compris, c’est d’ailleurs pour cela qu’ils offrent aux étudiants la suite Office… et Microsoft ne fait jamais rien au hasard.

Deux – Est-ce plus simple ? Oui à J+1 oui. Google est en train de devenir le même type de sujet que la télévision, tout le monde l’utilise, tout le monde trouve ça très bien, certains non mais ils l’utilisent quand même. Demandez à n’importe qui de ne plus utiliser de services Google pendant 1 semaine, vous aurez la réponse à la question « qui contrôle internet ? »

Trois – Google c’est la bonne réponse, on ne s’embête pas, ils le font, ça marche, c’est plus simple, plus rapide, pourquoi s’ennuyer avec des trucs alternatifs qui ne marchent jamais. C’est vrai ça pourquoi ?

Quatre – Et pourquoi on ne lui a rien demandé à mon gamin, et à moi, pourquoi on ne m’a rien demandé ? Qui a accepté les conditions d’utilisation des services Google ? Suis-je responsable au yeux de la loi puisque responsable légal de mon enfant ? C’est quoi cette histoire ? Je suis obligé de signer un papier en début d’année scolaire pour autoriser la diffusion de la photo de mon fils, et pour mettre ses informations personnelles à disposition d’une entreprise privée qui détient 90% du savoir de l’humanité, je n’ai rien à signer ?

Cinq – Je m’emballe toujours un peu avec les chiffres, il faut bien s’arrêter à un moment.

La question n’est pas de savoir si Google est le bien ou le mal, la question c’est plutôt « où on va ? » et « est ce que ce genre de petites choses du quotidien ne façonnent pas des habitudes qu’on aura du mal à perdre ? »

ah j’oubliais un détail !

Savez-vous ce qu’affiche un smartphone quand on l’allume pour la première fois ? « Connectez vous sur votre compte Google. Vous n’en avez pas ? Inscrivez-vous ! »

à plus tard,

Catishima, 11 février 13



Catishima est Pyromaths…

Catishima est Pyromaths... dans Catischima, geek éco durable chiffres

…cette semaine la rubrique régulière dans ce bloggy (tous les 15 jours minimum) animée par Gilles Catishima, geek éco-durable. Il devrait s’enflammer pour des sujets high tech et nouvelles technologies mais aussi pour des causes éco-durables qui lui tiennent tant à coeur. Des billets doux, acides, trash ou pire… à suivre ici. Merci l’ami de cette collaboration nouvelle. Après Trotinella et ses scoops, Maître Capela et ses belles leçons de mots, voici le temps de Catishima le samouraï des temps modernes :

 » l’homme est un Pyromaths… »

Je suis père de trois enfants et j’essaie de les suivre dans leur travail scolaire régulièrement.

Je vérifie les devoirs, je les fais travailler leur leçons.

Bien souvent ce n’est pas simple de se replonger dans une matière, ou un sujet qu’on a pas abordé depuis des années !

Pour les mathématiques j’ai trouvé une aide précieuse dans le logiciel Pyromaths.

C’est une application qui génère des exercices en fonction du niveau et des chapitres que vous sélectionnez.

Vous avez les exercices pour l’élève et les corrigés pour les parents.

C’est assez magique, vous prenez un peu de géométrie, 2 exercices de ci, 1 exercice de ça et *pouf*

Pyromaths vous sort le fichier qui va bien pret à être imprimer.

Une chouette initiative à suivre, à soutenir, à faire vivre,

à mettre entre toutes les mains des parents !

Ici : http://www.pyromaths.org/

Gilles Catishima, 17 avril 12



Catishima et les logiciels libres…

Catishima et les logiciels libres... dans c'est renversant ! logiciel-libre

 …cette semaine nous inaugurons une nouvelle rubrique régulière dans ce bloggy (tous les 15 jours minimum) animée par Gilles Catishima, geek éco-durable. Il devrait s’enflammer pour des sujets high tech et nouvelles technologies mais aussi pour des causes éco-durables qui lui tiennent tant à coeur. Des billets doux, acides, trash ou pire… à suivre ici. Merci l’ami de cette collaboration nouvelle. Après Trotinella et ses scoops, Maître Capela et ses belles leçons de mots, voici le temps de Catishima le samouraï des temps modernes :

« De toute façon, moi, j’y comprends rien à tes logiciels libres ! »

Cette semaine, une collègue est venue me voir pour un problème informatique : elle n’arrivait pas à faire une somme automatique dans le tableur Libre Office Calc.

Ça arrive à tout le monde, d’être bloqué sur une application qui ne veut pas faire ce qu’on lui demande.

Mais avant que j’ai pu répondre quoi que ce soit, elle enchaine sur : « De toute façon, moi, j’y comprends rien à tes logiciels libres ! »

Ah !  La belle prise !

Un raccourci foireux à 2 euros cinquante, ça faisait longtemps.

- quand un logiciel est libre cela définit le cadre de son utilisation. C’est à dire que ça vous donne une information sur vos droits d’utilisateur de ce logiciel.
Quel rapport y-a-t-il entre les droits d’utilisation d’une application et le fait qu’elle fasse ou pas ce que vous lui demandez ? Réponse : aucun.

C’est un peu comme si elle m’avait dit : « De toute façon, moi, les voitures vertes je n’arrive pas à les conduire ! »

Un logiciel libre peut tres bien être tout pourri et moche, ou être Firefox.
Le fait qu’il soit libre donne une information sur l’esprit dans lequel il a été conçu aucunement sur sa qualité.

- « Mes » logiciels libres ? La plupart des logiciels libres sont développés dans un esprit communautaire ; on pourrait dire qu’ils appartiennent à tous, du moins qu’ils sont au service de tous.
Maintenant pourquoi cette collègue veut absolument m’attribuer le développement de millions d’applications ?
Est-ce que, si elle vendait des appareils photos, je pourrais lui dire : « Tes appareils photos, ils sont trop compliqués ! ». Quel serait le rapport entre l’utilisation d’un appareil photo et sa personne ? Ce ne sont pas les siens, elle ne les a pas conçus ni pensés.
Est-elle responsable si un constructeur d’appareil photo a sorti une série défaillante ? Non.

- « J’y comprends rien », oui c’est bien là, le problème. Mais quand on ne sait pas, on évite les raccourcis foireux… En fait c’est juste qu’elle avait désactivé l’option « calcul automatique » donc, forcément, la somme ne se faisait plus automatiquement.

Ce qui n’est pas si grave en soi.
Disons que je ne vais pas la traiter de buse pour cela.
Je ne vais pas non plus lui dire qu’elle aurait pu chercher 2 minutes.
Mon boulot c’est justement de l’aider, ce que j’ai fait, mais des fois, même en prenant une grande inspiration, c’est dur ».

Gilles Catishima, 21 mars 12



Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog