la petite phrase de christian gailly…

la petite phrase de christian gailly... dans la petite phrase image

photo, christo, intérieur livre, 13 septembre 13

… cette semaine la petite phrase du beau, sec et court recueil de nouvelles de christian gailly :

« Sur l’écran il ne se passait rien. On entendait rien. Certaines choses nous le savons, peuvent se passer dans le plus grand silence, voire passer sous silence mais là non, rien ne se passait ni ne passait »

christian gailly, La roue et autres nouvelles, Les éditions de minuit, 2012

6a0111688ce456970c0115720e9d69970b-800wi-150x150 christian gailly dans phototypes



une écumoire singulière…

une écumoire singulière... dans phototypes frigo

photo, christo, un frigo à hendaye, août 13

… dans mes visions rigolotes je me souviens avoir trouvé une écumoire bien singulière accrochée sur un frigo d’une ville basque à Hendaye à la fin de mes vacances. Un grand frigo blanc, et cet objet utile, en forme de clin d’œil, et fort ludique…  une invitation à cuisiner des choses bouillantes pour y tremper allégrement l’ustensile si malin.

Simple, discret, amusant et jolie… voilà un frigo peu mais bien investi pour le plaisir des yeux et d’un intérieur charmant.



metro manila…

Image de prévisualisation YouTube

 

… c’est mercredi et le jour de mes séances privées, je vous invite donc si vous ne l’avez pas encore vu à plonger dans l’univers singulier et urbain de Metro Manila, film de Sean Ellis (sorti en 2013). Une ville gigantesque ou comment Manille vampirise les ruraux pour des histoires parfois tragiques. Une famille des plateaux n’arrivent plus à survivre dans sa rizière et s’invite à la ville pour un trip existentiel et dont personne ne sortira indemne.

Synopsis :

Oscar et sa famille vivent une existence de misère dans les rizières au nord des Philippines. Une situation qui ne peut plus durer. Ensemble, ils quittent cette région à la recherche d’une vie meilleure dans la mégalopole de Manille. Difficile pour ses habitants de la campagne de trouver leurs marques dans cette ville peu hospitalière. L’étouffante et affairée capitale les submerge, et ils finissent par être manipulés par des locaux sans scrupules. Acculé, Oscar entrevoit une issue lorsqu’il postule pour un emploi d’agent de sécurité dans une entreprise de transport de fonds. Un nouveau travail, dangereux qui le conduit à prendre tous les risques…

De plus, la musique est sublime et composée par Robin Foster. Mister CuiCui et moi-même avons eu la chance de voir ce film en juillet dans le très beau cinéma Louxor à Paris.

A voir à ne pas en douter…



ce soir radio chamayou…

ce soir radio chamayou... dans les oreilles d'éléphants images1

photo, rémy grandroques

… scoop notre télévision est tombée en panne la semaine dernière et c’est super car nous allons réinvestir l’écoute de la radio non stop en soirée. Pour commencer, ce soir le concert de France Musique, une rediffusion d’un concert estival avec le grand Bertrand Chamayou au Piano dans le Concerto en sol de Maurice Ravel.

La joie dans ma radio, le bonheur dans ma maison en attendant de le voir de visu en novembre à l’Auditorium de Bordeaux pour un concert Strauss / Dvorák

Le 23 août 2013, l’Orchestre Français des Jeunes dirigé par Dennis Russell Davies interprète le Concerto en sol de Maurice Ravel, avec au piano Bertrand Chamayou, puis le Ring sans paroles de Richard Wagner. Concert enregistré à l’opéra de Vichy.


Maurice Ravel
Concerto pour piano en sol Majeur *

Claude Debussy
Bis : Extrait Préludes Livre I – « La fille aux cheveux de Lin » *

Richard Wagner
Le Ring sans paroles
Principaux extraits orchestraux de la Tétralogie rassemblés par Lorin Maazel

Le concert du soir avec bertrand chamayou…



un tuyau sur les tuyaux…

un tuyau sur les tuyaux... dans Catischima, geek éco durable tuyaux

vases, Domeau & Pérès

Cette semaine c’est la rentrée de notre grand chroniqueur Catishima, il nous adresse ceci, à méditer à ne pas en douter : une question de bons tuyaux…

« Le web et internet.

et la vous vous dites : « Pourquoi c’est pas pareil ??? »

Justement non.

Entrons ensemble dans la matrice…

Imaginez internet comme un gros tuyau.

Dans ce tuyau on peut passer des câbles, pleins de câbles.

Chaque câble est une application, un service qui se connecte à internet.

Par exemple lorsque vous utilisez skype, c’est un de ces câbles, skype est fait pour voir son neveu à l’autre bout de la France.
Vous n’utilisez pas skype pour acheter un CD sur fnac.com.
Vous avez bien compris ce que fait skype et ce qu’il ne fait pas.

Quand vous utilisez Thunderbird pour lire vos mails, c’est encore un autre câble.
Vous avez bien compris que ça communiquait avec internet puisque vos mails arrivent et partent, mais vous n’utilisez pas Thunderbird pour voir votre neveu à l’autre bout de la France.
Vous avez bien compris ce que fait Thunderbird et ce qu’il ne fait pas.

Lorsque vous voulez acheté un CD sur fnac.com, vous utilisez Firefox, Chrome ou Internet Explorer qui sont des applications pour surfer sur le web.
Le web est un autre de ces câbles.

Des câbles il y en a des tas, des tonnes, c’est même cela qui définit internet, c’est la multitude de câbles : il existe des milliers de câbles / services / applications qui communiquent.

Mail + Vidéo conférence + Web + Skype + IRC + … = Internet

Si vous avez tout suivi, c’est à ce moment la que vous vous dites : « oui mais moi mon courrier il est sur gmail et gmail c’est un site internet, donc du web, donc mail = web ».

Le web, c’est fait pour consulter des pages web sur des sites,
à l’origine c’était pas fait pour faire de la vidéo, des jeux, ou du courrier.

Mais ça change, ça évolue.

Puis c’est quand même plus simple de contrôler qu’un seul tuyau… »

Merci cher Catishima et à très vite pour savourer d’autres chroniques geek-éco-durable…



un intérieur aimé…

un intérieur aimé... dans phototypes bouroulec-tempo

photo, christo, intérieur, Paris, août 13

… c’est la fin du week-end passé dans une villa de grand mère landaise. Du bon temps et des bons mets et en rentrant j’ai pensé vous présenter un intérieur prototypique qui me plaît beaucoup. Un design simple et élégant pour libérer et reposer le regard. Le beau rend calme… Quand deux frères designers de talents sont là, le songe d’un intérieur parfait apparaît !



Maître Capela 21 : la courbe renversée…

Maître Capela 21 : la courbe renversée... dans maître capela maitrecapello114

Bonjour amis du pinaillage et autres curiosités linguistiques, revoilà notre incontournable et adorée Maître Capela !

Aujourd’hui, Maître Capella et les mathématiques
Il y a des moments où le français rencontre les mathématiques, et si cela m’effraie un peu, parce que je maîtrise moins les arcanes de cette discipline, dans le cas présent, cela me réjouit.
Le gouvernement s’est fixé comme objectif « d’inverser la courbe du chômage ». Or, si j’en crois Etienne Klein, dont la chronique hebdomadaire sur France Culture est toujours brillante, inverser une courbe ne répond à aucune réalité mathématique. Cette quadrature du cercle est donc impossible à obtenir.

Cette expression a tout simplement été inventée par des conseillers politiques mais ne correspond à rien de concret.

Pourtant, tous nos amis journalistes l’emploient à longueur de bulletins d’informations, et chaque auditeur semble comprendre très aisément de quoi il s’agit.

On pense à Franck Lepage 
https://www.youtube.com/watch?v=9MCU7ALAq0Q&list=PLDFAAE1702CB25D95 et 
plus précisément au passage situé à 1h45 de la vidéo.

Méfions nous donc de ces mots creux qui nous emberlificotent !

Etienne Klein sur France Culture :
http://www.franceculture.fr/emission-le-monde-selon-etienne-klein-0



je dis quizz 76 : lounge salle de bains…

je dis quizz 76 : lounge salle de bains... dans je dis quizz quizz-christo2

photo, christo, paris août 13

… voici la fameuse rentrée du je dis quizz, édition 76 en ce mois de septembre 13.

Au je dis quizz 75, il fallait trouver le nouveau système (BeoLab 14) son surround de ma marque Bang & Olufsen adoré… aucun gagnant car non ce n’était pas des poêles, ni des micros encore moins des luminaires.

Cette semaine aussi difficile à ne pas en douter, dans quelle salle de bains je me suis promené cet été au mois d’août à Paris ?

Mais de qui donc est celle belle et lounge salle de bains ?

A vous de jouer ici ou sur : christorama1@gmail.com (des indices sont fournis sur simples demande, n’hésitez pas pour ainsi multiplier vos chances !) et peut-être aurez vous la chance de gagner un cadeau maison toujours un bel objet culturel

A la semaine prochaine ou dans quinze jours pour le Je dis quizz n° 77…



thomas gornet à l’envers…

thomas gornet à l'envers... dans ceci n'est pas soldé 7-jours-a-lenvers1

… septembre c’est aussi la rentrée littéraire d’ami dont je suis le travail depuis le début. Ainsi, Thomas Gornet, jeune écrivain, auteur et acteur publie son 7ème livre pour enfants / ados et j’en suis ravi. Comme toujours ne doutons pas de son style fin, raffiné, sensible et humoristique. Après les très beaux « Qui suis-je ? », « Je n’ai plus dix ans »… voici le temps de « Sept jours à l’envers » :

Petit résumé :

La vie nous réserve parfois des épreuves qui paraissent insurmontables. Des épreuves qui nous laissent des cicatrices indélébiles, et avec lesquelles on doit continuer d’avancer. Un accident, une vie brisée. Une famille, que l’on va suivre pendant 7 jours à l’envers ; un compte à rebours pour remonter à la source de ce qu’il s’est passé, à travers les yeux du neveu du défunt. (source : www.soupedelespace.fr)

Cela a l’air bien et cela sort ce 4 septembre 13 au éditions Rouergue Romans, vite envahissons nos libraires pour avoir ce livre chez soi…

On en parle dans la soupe de l’espace…

thomas gornet est ici…

 



Copenhague vision 1…

Copenhague vision 1... dans mon été permanent blog-1

photo, christo, Copenhague, quartier des pêcheurs, 6 août 13

… nous y voilà, un 6 août 13, Copenhague est à nous pour une semaine de découverte, ballade, vélo, musée, bars, salons de thé, parcs et autres saveurs urbaines. Ce 6 août est une journée quelque peu pluvieuse à la tonalité gris céladon, équipés de nos anti-pluie, Mister CuiCui et moi-même abordons la ville avec bonne humeur après un petit déjeuner très nordique (hareng, pain noir, fromages, charcuterie, thé, café, viennoiseries locales sans charme il faut le dire…). Une journée à se balader à pieds dans une ville au charme discret mais très accueillante. Le temps se leva dans la journée et la lumière rendit plus belle la ville. Épuisés, en fin de journée, nous décidâmes de louer des vélos pour la suite afin de faire comme tout le monde et d’être de véritables danois !

A suivre…

Pour plus de photo un clic sur le mini diaporama ci-dessous

imgp0335-150x150 copenhague dans phototypesimgp03141-150x150imgp0358-150x150imgp0296-150x150

 



123

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog