la colle à papier peint écolo…

la colle à papier peint écolo... dans tout est quotidien colle-papier-peint-1

Photo, Zazzz, 6 janvier 13

… voici 2013 et bienvenue à la rubrique de la chroniqueuse Zazzz reine du « fait maison » dans l’esprit on se débrouiller pour ne pas être (systématiquement) dépendant de nos chères moyennes ou grandes surfaces. Une petite virée avec Zazzz ici tous les quinze jours environ. Bienvenue à elle et vive les travaux manuels pour être bien chez soi… le début d’année démarre bien je n’ai dans ma maison aucun mûr en papier peint :

Les bons tuyaux « home-made » de Zazzz la débrouille :

« Les vacances, c’est formidouble, mais il peut arriver, les premiers (et délectables) jours de décompression passés, disons les choses comme elles sont, que l’ennui vienne-t-à poindre le bout de son nez… Mais de cette contrariété pouvant naître certaines idées palpitantes (ou pas), les soudaines envies de déco/bricolo vous prennent (ou pas), et quoi donc de plus à propos que de vous transmettre à présent ma super recette  de :

 La colle à papier peint écolo :

Ingrédients (pour l’équivalent d’un pot à confiture taille lambda) :

- 2 cuillères à soupe (bombées) de farine de blé

- 1 cuillère à café de sucre (pour retarder la prise)

- éventuellement de l’essence de térébenthine (facultatif)

- 25 à 40 cl d’eau selon l’épaisseur désirée

Matos :

- une petite casserole

- un fouet (non pas celui-là, l’autre !)

- un pot à confiture (vide, ça vaut mieux)

Détail des opérations :

Dans la petite casserole, mettez la farine et le sucre, puis ajoutez l’eau petit à petit en remuant avec le fouet pour éviter les grumeaux, puis faites chauffer le mélange à feu doux tout en continuant à remuer.

La tambouille épaissit assez vite et prend la consistance d’une sorte de Béchamel (mais allégée). A ce stade-là, sortir du feu et versez le mélange dans le pot à confiture qui attend bien sagement depuis tout à l’heure… Si c’est un peu trop épais, n’hésitez pas à rallonger un poil la sauce en ajoutant un peu d’eau tiède.

Pour du papier peint, il faudra bien évidemment en faire en quantité un peu plus industrielle et ajouter de l’essence de térébenthine (tout à la fin, hors du feu) pour éviter les problèmes d’insectes (20 cl d’essence pour 1 litre de colle selon les quantités voulues).

Utilisation :

Pas besoin d’attendre que la colle refroidisse pour pouvoir s’en servir : aussitôt faite, aussitôt prête à l’emploi   :)

Bien remuer avant utilisation. Le pinceau brosse est le moyen le plus approprié pour l’étaler.

Ce mélange est idéal pour coller le papier, le carton ou tissus. J’ai testé pour le papier mâché, ça « mâche » du tonnerre  (ouarf ouarf !)  C’est aussi la colle favorite des afficheurs publicitaires.

Le côté rigolo, après ça, c’est qu’il faut vite trouver des trucs à coller, car cette colle est périssable et il vaut mieux donc la « rentabiliser » une fois que vous l’avez fabriquée ; C’est là qu’on récupère tout ce qu’on n’a pas encore eu le courage (ou le temps) de jeter : journaux publicitaires, magazines périmés, anciens calendriers, papiers de toute sortes… Laissez-vous guider par votre imaginaire qui a souvent bien plus d’imagination que vous ne pourriez le soupçonner…

Si après ces entrefaites, vous n’avez pas tout utilisé, conservez la mixture dans un pot fermé au frigo pendant 2 à 3 jours max.

 Je vous laisse, j’ai une sorte de poupée baba-vaudou à terminer (au départ, je la voulais juste « baba » mais je trouve qu’elle a un côté un peu flippant avec ses yeux de gorille) ». 

Merci chère Zazzz et à dans 15 jours…



Laisser un commentaire

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog