vent d’été…

vent d'été... dans mon été permanent photoporge

photo, christo, porge plage 33, 29 juillet 12

Mon été permanent – été 12 : la plage et le vent…

… hier petite virée à la plage car je ne suis pas un passionné du grille pain mais une fois par an pourquoi pas. Nous sommes donc partis avec Mister Cui Cui vers 15 heures histoire également d’être à contre courant des flux ! Arrivée sur place, un vent a défriser un mouton… et donc l’impression d’un froid peu agréable… mini sieste tout de même et lecture. Le soir pique nique sous les pins dans un calme religieux. Peut être ma seule entrevue estivale de l’océan cette année… donc je a savoure tout de même, immensité, lumière, bleu du ciel, sable chaud, déchets des humains jonchant la plage, pins à l’infinie… 



MD évidemment…

MD évidemment... dans ceci n'est pas soldé MD-forever

photo, christo, intérieur MD, 26 juillet 12

Mon été permanent – été 12 : Marguerite forever…

… en voilà un monde bien fait, bientôt je prends l’avion et en plus de ma sélection de livre de poches j’embarque avec moi le hors série du monde sur ma déesse littéraire, l’immense Marguerite Duras ou MD pour les intimes de son écriture. Je pense que mon ami La petite maison jaune, comme moi, inconditionnel de MD va courrir (si ce n’est déjà fait) acheter ce hors série. Un été avec Duras est une évidence tant il est bon pour moi de lire ou relire un de ses livres tout comme je le fais avec Marcel Proust (je n’ai jamais fini A la recherche, mais chaque été j’en lis des bouts ou recommence cette lecture pour avancer dans ce monument). Cet été je pense relire de MD soit La vie tranquille soit Les petits chevaux de Tarquinia, soit les deux… Mon été s’annonce bien, beau et lumineux avec ou sans soleil… 



la vielle et belle serre…

la vielle et belle serre... dans mon été permanent la-serre-abandonnée

photo, christo, serre à Vausseroux, 22 juillet 12

… nous revenons d’un week-end triple A en deux-sèvres à savoir fêter trois anniversaires chez des amis à la campagne. A la fois l’anniversaire des 40 ans d’un ami, l’anniversaire des 10 ans de mariages du couple et l’anniversaire du 1er jour de baptême civil de leur fille. Ambiance garden party, barbecue, puch gâtinais, salades maison, et vin de bordeaux fort apprécié. Entre tout cela et mini ballade dans le jardin, voici qu’apparaît soudain une vielle serre presque abandonnée dans le jardin des voisins. Elle a un charme fou nous voulions l’adopter mais notre maison bordelaise nous a précisé que ce n’était pas raisonnable au regard de la faible surface extérieure que nous avions… Nous l’avons donc laissé en deux sèvres et nous espérons la revoir prochainement…



rideau sur l’été…

rideau sur l'été... dans mon été permanent WP_001680

photo, christo, rue Maurice, Bordo, juillet 12

Mon été permanent – été 12 : où est la lumière ?

… en me promenant dans mon quartier je suis tombé sur d’anciens chais reconvertis en logement. Le tout n’est pas extraordinaire contrairement à d’autres projets de réhabilitation du même style. Mais le pire c’est que j’ai vu un appartement en rez de chaussée calfeutré de manière à ce que la lumière ne puisse pas rentrer ou si peu !  Ce n’était pourtant pas les grandes chaleurs, loin de là… et le système n’est pas celui d’un store mais une fabrication plus permanente. Mais où est donc la lumière dans cet appartement… est-ce le logement d’humains taupes ? Je mène l’enquête pour vous…



la boite à kubik…

la boite à kubik... dans mon été permanent WP_001669

photo, christo, paris 15, juillet 12

Mon été permanent – été 12 : les boites dans la boite…

… parfois travailler amène des surprises et des joies insoupçonnées… récemment j’ai vu en bas d’un immeuble parisien des boites aux lettres dans un meuble surprenant une sorte de jeu cubiste ou constructiviste qui a ravi mon esprit. J’ai aimé les couleurs, le voyage dans le temps un bref instant et l’agencement graphique et suspendu du tout. Qui a dit que la vie était moche… bon après c’est une histoire de goûts et de couleurs !



sans l’ombre d’un doute…

sans l'ombre d'un doute... dans mon été permanent le-retour-du-soleil

photo, christo, patio, bordo, 15 juillet 12

Mon été permanent – été 12 : sans l’ombre d’un doute…

… en fin de matinée j’ai surpris des ombres dans notre patio, les ombres du feuillage du chèvrefeuille comme l’annonce d’un été en devenir. Car en définitive quand il y a des ombres, le soleil n’est pas (vraiment) loin ? Alors seul dans ma maison j’ai souris et savouré une gorgée de thé (mélange balguerie il va de soi pour le matin), j’ai repris la lecture de mon livre, Lointain souvenir de la peau (le dernier Russell Banks) et la journée est agréablement passée…



ensemble, c’est tout…

ensemble, c'est tout... dans mon été permanent WP_001554

photo, christo, rue josephine, bordo, juillet 12

Mon été permanent – été 12 : la colloc…

… à bordeaux il faut bon vivre, la collocation est à la mode et la preuve en image près de chez moi…  finalement parfois, ensemble, c’est tout mais je crois que j’ai dépassé l’âge et moi la colloc je ne l’imagine pas trop sauf en voyage dans une auberge de jeunesse pour un couchage bon marché !



la ville bulle…

la ville bulle... dans mon été permanent Photo_DA409F1B-DE06-80CE-18F2-1824201DD1C41

photo, christo, bordo, juillet 12

Mon été permanent – été 12 : la ville bulle…

… l’été c’est aussi mettre son nez partout, regarder là où on ne pense pas à le faire le reste de l’année, savourer l’insolite, regarder à nos pieds et surtout lever la tête et le regard et soudain l’inattendu surgit, rien que pour vous ou presque, là, magique, parfois décevant mais unique et souvent inédit. Ainsi, et soudain, voici qu’un immeuble bordelais régurgite des bulles de savons partout et c’est fou…



lampion pour un ciel d’été gris..

lampion pour un ciel d'été gris.. dans mon été permanent Photo_53642734-4535-A970-9DA9-6BACD78F667E

photo, christo, parking, artigues 33, un 9 juillet 12

… ce soir en débauchant je me suis dis tiens le ciel est gris cela ne change pas trop en cette fin juin / début juillet ! Mais soudain sur le parking en bas de mon travail j’ai vue les beaux et nouveaux lampadaires éclairés et à la lumière dorée sur fond gris. J’ai aimé ce beau contraste et soudain ce ciel gris d’été m’est apparue cotonneux et doux comme un édredon léger. Il ne manquait plus que la pluie d’été epour être des plus heureux…



chambre avec vue…

chambre avec vue... dans mon été permanent Photo_D94A4A2D-0A30-3599-0D3C-F7FCB911D542

photo, christo, pau, 6 juillet 12

Mon été permanent – été 12 : chambre avec vue sur entrepôts…

… comme dans les films de James Ivory je vous propose ce jour ma chambre d’hôtel avec vue. Je ne suis pas à Florence en Italie mais bien à Pau en France. Un côté vue d’entrepôts urbains avec ombres découpées sur les façades. C’est un peu étrange mais comme je travaille cela ne me dérange pas… et puis la vie est faite aussi de choses souvent sales et moches alors j’en profite aussi !



12

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog