Tàpies, ocre, marron et blanc…

Tàpies, ocre, marron et blanc... dans ceci n'est pas soldé TAPIES-Ocre-marron-et-blanc-aux-quatre-19724

Tàpies, 1972

… tristesse, Antoni Tàpies est né le 12 décembre 1923 à Barcelone en Espagne disparaît en ce début de février 12. Enfant étrange et fragile,  il commence à dessiner et à peindre très tôt. Il fait des études de droit (1943-1946) et de dessin (Académie Valls, 1944) à Barcelone. De 1948 à 1951, il est cofondateur du groupe et de la revue Dau al Set (en catalan : la septième face du blé), mouvement constitué pour lutter contre l’apathie intellectuelle de l’Espagne d’alors. Marqué par la guerre civile espagnole, protestant de l’intérieur contre Franco, il ne conçoit « l’artiste qu’en pleine aventure« . Il disparaît en laissant derrrière lui un univers immence de projection et matière. Ces dernières années ils concevait ses oeuvres comme des manifestes faits d’objets de récupération…

Il disait aussi de belles choses : « La valeur d’un artiste réside dans la somme complexe d’idées, de sentiments, d’exemples (parfois mauvais) qu’il réussit à communiquer. Il n’est donc pas étonnant qu’il ait parfois à coeur de se montrer dans sa parfaite nudité ; à travers son oeuvre mais aussi dans toutes ses conduites, dans toutes ses expressions y compris l’expression verbale. Peut-être cet ensemble représente-t-il sa véritable oeuvre. Et ses tableaux, ses sculptures ou ses poèmes, oeuvres « partielles », deviennent beaucoup plus intelligibles dans la perspective de cet ensemble complexe. »  Antoni Tàpies.

Bon voyage Mister Tapièes au pays des couleurs et des émotions picturales et autres…



Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog