kate bush et les flocons de neige…

katebush50wordsforsnow1.jpg

… voilà, l’hiver peut bien arriver et tout rafraîchir sur son passage, Kate Bush revient en 211 avec un deuxième et très beau album dès le 21 novembre et j’ai chaud au coeur et à mes oreilles d’éléphants… déjà en écoute sur la toile j’ai passé mon après midi en sa compagnie et voici mes premières impressions à chaud :

CD – Kate Bush, 50 Words For Snow, Emi

Etrange Bonheur, la discrète Kate Bush nous offre deux disques en 2011, elle si économe qui en avait sorti seulement deux en 18 années. En mai est apparu l’étrange Director’s Cut ou comment s’affranchir de la sentence des producteurs en reprenant certains de ses derniers titres réarrangés avec désir et sans bride. Ce 21 novembre un nouvel et dense opus nous dévoile 7 titres cotonneux comme des flocons légers et lumineux. 50 Words For Snow (qui ose 3 titres de plus de 10 minutes !) est une longue et sublime mélopée à écouter comme un seul morceau sans fin. Quelques notes de piano égrenées, trois percussions légères et la voix unique et envoutante de Kate Bush. Muse des lutins et ménestrels la voici qui nous entraîne dans une ballade hypnotique parmi les frimas d’une nuit d’hiver. Et paradoxalement nous en ressortons réchauffés et apaisés. Quelques invités de marque (Elton John, Amen Corner et le talentueux comédien Stephen Fry) se fondent délicatement dans un décor minimal mais à la beauté essentielle et crépusculaire. La quête de Kate est un miracle…



3 commentaires

  1. Didier de Bruxelles 20 novembre

    Très bel album, champ de recherches sonores pas très progressiste où je m’ennuie parfois,
    mais je dois reconnaitre que, sans vraiment étonner, Kate Bush continue à m’interpeller, à m’intriguer, à me passionner par sa voix et l’absence de compromis et surtout en souvenir de
    tant de belles choses qu’elle nous a laissé.
    Je l’aurais quand même aimée un peu plus folle, moins classique, mais irrépressiblement, ces 50 mots pour la neige tournent en boucle depuis ce week-end sur mon ordinateur.
    Je pense donc courir chez le disquaire demain (et oui, je fais encore partie de ces gens qui ne conçoivent apprécier la musique que sur un support de qualité).
    A bientôt, cher Christophe.

    Répondre

  2. christorama 20 novembre

    cher ami de Bruxelles, je partage ton point de vu, un sublime album comme toi l’objet physique me sera indispensable… peut être même la version vinyl s’il existe…
    bon dimanche
    christo

    Répondre

  3. Blake 30 novembre

    Belle chronique (et écrite en temps et heure de la sortie) moi qui avais un peu délaissé l’anglaise ces derniers temps et boudé son « Director’s Cut ».
    Mais pas grave, les retrouvailles sont plus que réussies : temps arrêté fascinant et cette voix unique encore plus fascinante. Dear Kate d’hiver :)

    Ma bafouille perso : http://leschroniquesdeblake.blogspot.com/2011/11/le-reve-blanc-de-kate-bush.html

    Répondre

Laisser un commentaire

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog