la double vie d’un sac en papier…

saciledemarajosept11.jpg

photo, christo, mikadihouse, octobre 11

… c’est renversant, les voyages forment la jeunesse et ouvrent les esprits ! Voilà qu’il ya quelques jours nous étions invités chez des amis qui revenaient de trois semaines de vacances en Guyanne française et au Brésil amazonien. Comblés de cadeaux locaux (rhum de Guyanne, sirop de fruit local, gousse de vanille enivrantes…)… voilà que j’aperçois un jolie sac aux motifs surprenants… Il s’agissait d’un sac en papier confectionné au Brésil sur l’Ile de Marajo dans le village Juans par les autochtones à partie de papier publicitaire recyclés… En voilà une bonne idée… mettons nous tous à fabriquer nos sacs. Si c’est possible, si c’est facile, je vous ai même trouvé un gabarit sur la toile…

Un sac en papier en 11 schémas…

 A vos créations…

A la semaine prochaine pour un autre scoop aussi suprenant, éco-citoyen, renversant voire sidérant…



la petite phrase de Béla Bartók : évolution sans révolution…

belabartokportraitnb.jpg

 … hier soir j’ai assisté à un concert de l’ONBA jouant le (sublime) Concerto pour orchestre de Béla Bartók et je me suis souvenu de ses brillants propos pour parler de sa musique et de son processus de composition, comme par exemple la petite phrase suivante :

 » Dans l’art on peut concevoir des développements rapides ou lents. C’est essentiellement une affaire d’évolution, pas de révolution. »

Béla Bartók, compositeur et musicien moderngraphe

Un extrait ici…



la maison des Phantom Planet…

Image de prévisualisation YouTube

… hier soir j’ai regardé un film étrange, un peu déjanté mais à l’atmosphère agréable et joué par une une pléiade d’acteurs aimés… il s’agit du discret film Génération RX (The Chumscrubber), réalisé en 2004 par Arie Posin, avec Glenn Close, Camilla Belle, Justin Chatwin, Jamie Bell…

Comme toujours j’adore regarder un générique de fin justement jusqu’à la fin car parfois il y a des séquences cadeaux ou autres plaisirs, comme de belles musiques ou chansons. Ce fut le cas en fin de film, avec la belle chanson « Our house » d’un groupe californien jusqu’alors inconnu de ma personne, les Phantom Planet

Un plaisir nouveau que je souhaite partager avec vous… aimez-vous ?



vir, vira, vir-tus, femina, felicitas…

mg0251m.jpg

source : peinture à l’huile, représentation de la virilité, site www.mi-ma.fr

… ce jour de bon matin en me rasant j’ai entendu parlé l’invité de la matinale sur France Musique… et j’ai pensé, voilà une somme de travail que je trouve intéressante et à lire ou du moins feuilleter prochainement. De quoi s’agit-il en définitive, des travaux que vient de diriger l’historien Georges Vigarello sur l’Histoire de la virilité…

Passionnant, une histoire de notre modernité corporelle façonnée par l’histoire, la culture, les objets, les vêtements, la scénographie du corps en mouvement… 

Un passage par l’étymologie donne un sens premier et une mise en perspective de la notion de virilité dans l’histoire, dans le temps et de nos jours : 

« A côté du terme générique homo (l’être humain, terme qui s’applique donc aux femmes : homo sum – je suis un homme – peut dire une femme), le terme vir désigne le mâle (dérivant lui-même du sanskrit vira signifiant : « héros », « fort »1), avec les spécificités qu’on lui attribuait par opposition à femina, la femme (radical indo-européen : dheH1, allaiter, enfanter), terme auquel se rattachent des termes comme filius (fils), felicitas (bonheur), ou encore felix (fécond, heureux). Ce terme, vir, est lié au mot virtus (vir-tus), qui signifie, non pas la vertu au sens moderne, mais l’ensemble des qualités qui « font la valeur de l’homme moralement et physiquement »2 : les mérites, les talents, la vigueur et la bravoure ». (source : wikipedia.org)

… trois tomes plus tard la question semble infinie essayons d’y voir plus clair autour d’une lecture érudite, illustrée et sensuelle… de l’invention de la virilité de l’antiquité aux lumières, à son triomphe au XIXème siècle, vers la virilité en crise au XXème et XXIème siècle… comment ne pas s’en sortir !

Finalement c’est quoi la virilité, ou en sommes-nous, et rassurez-vous la virilité n’est pas qu’une question masculine comme semble avec brio le démontrer cette saga en trois 3… A vos lectures

L’histoire de la virilité présentée et résumée…

tome1.jpgtome2.giftome3.jpg



Dieu ne peut pas être un concept !

1678829visagefilsdedieu.jpg

… depuis deux jours je n’arrête pas d’entendre parler des manifestations sauvages d’intégristes chrétiens qui sabotent la pièce de théâtre « Sur le concept du visage du fils de Dieu » de Roméo Castellucci ! Je suis sidéré des actes et des propos violents que cela soulèvent chez ces fondamentalistes. Ci dessous un résumé très journalistique et plus bas des liens qui renvoient à des contenus faisant plus que peur voire tout de même plus éclairés… Moi athée, je croyais qu’une religion c’était une concept… même cela ce n’est plus envisageable… c’est quoi finalement, une idée, une pensée, une envie… un principe intouchable en tout cas pour certains !

  »La ville de Paris et le Théâtre de la Ville ont décidé de déposer conjointement plainte contre les personnes ayant perturbé la pièce de théâtre de Roméo Castellucci, « Sur le concept du visage du fils de Dieu », présentée depuis jeudi au Théâtre de la Ville à Paris. Selon le ministère de la culture, des membres de l’association fondamentaliste chrétienne InstitutCivitas, qui s’était déjà attaquée en avril à des photographies de l’artiste américain Andres Serrano à Avignon, dont le fameux Immersion Piss Christ, ont interrompu la représentation jeudi soir.

Sur le même sujet : Paris : des intégristes chrétiens interpellés

Les forces de l’ordre les en avait évacués… sous les applaudissements du public.

Vendredi soir plusieurs d’entre eux ont encore perturbé la représentation et jeté de l’huile de vidange sur des spectateurs. La police a interpellé vingt personnes, sept pour jets de projectiles, treize pour manifestation non déclarée. Plusieurs mouvements d’extrême-droite (l’Action française, le Renouveau français, France Action Jeunesse) sont impliqués dans ces troubles. (source : le parisien.fr)

ici une version trash : le lien défait…

et là, une version beaucoup plus modérée et distante : pensées d’outre politique…

… renversant je vous le dis, et moi de ce pas je vais prier pour que Jean-Paul Sartre ne se retourne pas dans sa tombe !

A la semaine prochaine pour j’espère un scoop sidérant mais plus réjouissant…



un thé à collioure en octobre…

perpignanoct11.jpg

photo, micter cui cui, collioure, 23 octobre 11

… petits souvenirs de Collioure où Mister CuiCui passe quelques jours de repos loin de la ville bruyante. Petit thé à 17 heures et la lumière joue de sa magie au pays de l’anchois, Matisse et Derain…

Merci de partager avec nous cet été indien élargie jusqu’à bordeaux ce dimanche !



mon été 2011 : détail 27, en route vers Husavik…..

imgp0030.jpg

photo, christo, islande, 10 août 11

… et nous voilà sur la route au revoir Reykjavik et vive l’Islande sauvage. Une longue et unique route la n° 1 qui fait le tour de l’île et que nous prenons pour nous rendre à Husavik, ou littéralement « la baie des maisons » dans le nord, sur la carte cela semble grand mais cela ne compte que 2 250 habitants. Le temps est beau, les voitures très rares, l’Islande est à nous… savourons là !

imgp0035.jpgimgp0017.jpgimgp0003.jpgimgp0042.jpgimgp0050.jpgimgp0053.jpg



la petite phrase de Karl Lagerfeld : les bijoux de valeur, ça doit traîner…

karllagerfeldgiletjaune.jpg

… cette semaine la petite phrase désinvolte et brillante du grand couturier Karl Lagerfeld :

« … j’aime la désinvolture et le non-respect, même avec les chose de grande valeur du XVIIIème siècle. Si vous n’avez pas cette attitude-là, vous ne devriez pas posséder ces pièces. C’est comme les gens qui laissent leurs bijoux au coffre et ont peur. Ça veut dire qu’ils n’ont pas les moyens de les avoir. Les bijoux de valeur, ça doit traîner ».

Karl Lagerfeld, couturier créateur si rive gauche, in AD, septembre-octobre 11



le design de la flamme…

firedesign01.jpg

… le design utile est à la portée de tous, voici des objets qui ne sont ni des boissons énergisantes, ni des boites à malices, ni des bouteilles de soda… des extincteurs frais et utiles pour faire de la sécurité une oeuvre d’art !

Le tout chez Fire design pour un prix raisonnable, 89 €



les découvertes de Laurrent…

riclaurentlesdcouvertes.jpg

… voilà une bonne nouvelle, un écrivain attendu publie son nouveau roman dans ma maison d’édition préférée. Eric Laurrent nous dévoile depuis septembre 11 son nouveau roman, Les découvertes aux éditions de minuit. Romancier des spleen et des pleins amoureux, des couples au bord des abîmes, des ruptures brutes et chaotiques… Il s’aventure ici sur le terrain des émotions et autres découvertes érotiques chez un jeune garçon. Tout est objet de sensations et à émois, la libido trouve une origine naturelle entre Paris match, Emmanuelle et Jane de Tarzan et les corps féminins deviennent divin. Vite noël pour ouvrir mes cadeaux !

Résumé : 

De la vue d’une reproduction des Sabines de David dans un vieux dictionnaire jusqu’à sa première nuit d’amour, ce livre évoque la croissante fascination d’un jeune garçon pour le corps féminin. L’affiche du film érotique Emmanuelle, telle scène de baignade dans Tarzan et sa compagne, la double page centrale d’un numéro de la revue de charme Penthouse, un strip-tease dans une fête foraine en marqueront quelques étapes. Mais il sera aussi question des jeux troubles de la prime enfance et de certaines expériences propres à l’adolescence.

Les découvertes dévoilées…

auteur1429.jpg



123

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog