le voyage d’annie girardot…

anniegirardot1article1488860.jpg

… j’ai appris cet après midi cette nouvelle, la grande actrice Annie Girardot nous a quitté (25 octobre 1931 – 28 février 2011). J’aimais beaucoup cette artiste singulière au franc parler inégalé et constant, à la beauté brute et à l’énergie indéfectible.

Bon voyage au pays de étoiles, adieu la maladie et bonjour la seconde vie…

Dès les années 2000 une autre, nouvelle et courte carrière se dessinait, plus essentielle et exigeante… mais 2007 et la M… était déjà là… :



the jam session…

jammaison.jpg

photo, christo, confiture d’orange, 26 février 11

… hier au petit déjeuner un inventaire des confitures maison nous affola… notre stock était en réelle baisse. Voilà donc la décision vitale du week-end faire une des confitures que nous adorons et qui manque à l’appel : la confiture d’orange et ses zestes légers. Direction une petite épicerie pour acheter le nécessaire et se mettre à l’oeuvre au plus vite. Voici ce dont il vous faut et la recette ad’hoc pour réussir une confiture maison simple et si bonne :

Ce qu’il faut

  • 8 oranges (bio ou non traitées après récolte)
  • 2 petits citrons
  • 800 grammes de sucre

Ce qu’il faut faire

  • Laver et brosser les oranges puis les essuyer soigneusement
  • A l’aide d’un couteau effilé, couper les fruits nettoyés en lamelles, le plus fin possible
  • Mettre les tranches de fruits dans un grand faitout avec le citron découpé en petits morceaux
  • Découper le zeste d’une orange en fine lamelles pour l’esthétique mais aussi le goût style orange confite !
  • Ajouter le sucre, remuer, amener jusqu’à l’ébullition et laisser cuire à feu doux assez longtemps. (Une goutte de confiture versée sur une assiette froide se fige : la confiture est cuite)
  • Mettre en pots immédiatement, laisser refroidir et couvrir
  • Conserver en retournant les pot pour le stockage

 A savourer sans modération car très peu sucré. 

En réalisant ces 7 pots de confiture j’ai soudain pensé à un groupe anglais adoré les fameux The Jam du génial Paul Weller et je suis donc repartie dans la foulée écouter cela avec délectation. 

Une confiture et The Jam forever…

thejam.jpg

 



pare-brise…

parebrise.jpg

photo, christo, artigues, février 11

… une automobile stationnée lorsqu’il pleut peut se révéler un terrain d’observation à la vision déformante. telle fut un instant mon impression un jour de la semaine passée. Je regardais au travers de mon pare-brise pour observer les formes floues d’un paysage semi-urbain. Le gris d’un ciel avec la lisère d’une forêt aux lignes inquiétantes car non définies…



Maître Capela 12 : après que…

maitrecapello11.jpg

Bonjour amis du pinaillage et autres curiosités linguistiques, revoilà notre incontournable Maître Capela !

Aujourd’hui : « après que »

Après que est une locution conjonctive, elle signifie « après le moment où », « lorsque ».

La règle syntaxique traditionnelle impose d’employer l’indicatif après « après que ». En effet, cette locution indique nécessairement une action passée qui s’est donc réalisée, alors que le subjonctif est le mode de l’action non réalisée. Il convient d’écrire : « Après qu’elle nous eut pris la tête » et non « après qu’elle nous eût pris la tête ».

Capito ? Cet emploi fautif est dû à l’influence de « avant que » qui est bien, lui, suivi d’un subjonctif. Si l’on veut vraiment exprimer le passé dans le futur, ou insister sur l’idée de condition, on emploiera le conditionnel : « Elle nous affirma qu’elle nous prendrait moins la tête après que nous aurions fait des efforts. »

Re capito ? A vous maintenant pour des exemples prouvant votre compréhension parfaite de cette règle si simple ! 

Mille mercis Maître Capela et à dans une semaine au pire dans 15 jours…  



sur le sable…

photoplagecuicui1.jpg

photo, Mister Cui Cui, plaque girondine, 24 février 11

… souvenir de l’invité libre du jour, à savoir Mister Cui Cui qui nous envoie ses pensées d’une plage girondine fraîche et déserte à souhait :

« Absolutly nobody on the warm beach
For un Rice light lunch… »

Bonne balade et repos et à très bientôt pour accueillir ici Chris la toulousaine la prochaine invitée libre… si elle le veut bien !



Daphné en voyage à Murano…

waterhouseapolloanddaphne.jpg

john william waterhouse, apollon et daphné, 1908

… depuis quelques jours mes oreilles flottent et savourent le doux chant d’une certaine Daphné. Voilà ce que j’ai envie de vous en dire mais vous connaissez sûrement déjà son univers ou alors comme moi plongez y sans trop tarder :

CD – Daphné, Bleu Venise, Label V2

Il est des chanteuses dont on passe négligemment à côté des premiers albums et qui soudain au détour d’un nouvel opus au doux nom de Bleu Venise vous ensorcelle pour de bon. Tel est l’histoire de Daphné, jeune, belle et douce artiste qui après « L’émeraude » (2005) et « Carmen (2007) revient et s’impose à nous avec un dernier et si luxueux album. Il se dégage de son écoute une forme de magie lumineuse faite d’émotion distillée doucement mais de façon continue. L’univers sonore est élégant, les cordes légères, les arrangements pensés comme des enluminures autour de chansons d’amours perdues, insolites ou un brin décalées. Daphné, imaginée, rêvée et aimée comme une artiste à ranger entre les icônes que sont Kate Bush et une Emilie Simon sans artifice. Un voyage musical baroque au service d’un doux songe pour une nuit d’hiver. (christo in Wag magazine, mars 11)

daphnebleuvenise.jpg



ovale en bouroullec…

ovale1.jpg

A l’heure où les jours rallongent il est temps de faire la connaissance avec de jeunes designers aux objets simples et à l’esthétique globale. Un design actuel mais aussi abordable autour de beaux objets indispensables pour notre quotidien.

OVALE - porcelaine : immense coup de cœur pour la collection OVALE dessinée par les bretons Ronan & Erwan Bouroullec pour Alessi. Le tout arbore des courbes délicates, enfantines, tout en rondeur… Selon les designers, « la collection OVALE se veut singulière et rustique. Nous sommes à la recherche d’une forme de délicatesse. Cet ensemble fait référence au repas, au déjeuner, au quotidien, il y a ici une volonté de simplicité. » Pari réussi et objets incontournables mais aussi abordables pour nos dinettes raffinées à partir de 9 € la tasse à moka et de 12 € la tasse à thé. La maison Balguerie est folle dingue de ces ovales en porcelaine.

Pour trouver notre bonheur, promenez-vos yeux sur www.madeindesign.com

Une très belle exposition sur le travail des frères Bouroullec a lieu en ce moment même sur bordo city : les frères Bouroullec à Arc en Rêve

alessiovalebouroullec.jpgovale3.jpg



le hurlement de james blake…

Image de prévisualisation YouTube

… petite et immense révélation du moment avec l’album surprenant, soul brute, vocaliste et expérimental du jeune prodige anglais James Blake. Merci à l’ami Blake (tiens le même nom, un parent éloigné :) ) pour la découverte récente de cet émerveilement nouveau. Depuis trois jours mes oreilles d’éléphants sont plus que ravies…

 



TAP vision…

tap1.jpg 

photo, christo, TAP, Poitiers, 19 février 11

… voici enfin la visite du TAP (Théâtre Auditorium, scène nationale de Poitiers), une architecture essentielle, brutale au beau jaune pour trancher avec un gris ambiant…

L’architecture du bâtiment est de João Luis Carrilho da Graça

Des espaces multiples et ouverts
Le TAP se présente comme deux parallélépipèdes aux lignes simples et pures, dont l’élégance contemporaine se marie harmonieusement à la pierre calcaire du patrimoine historique alentours. A l’intérieur, une signalétique originale, véritable fresque murale, dirige le visiteur à travers les espaces : un large hall d’accueil ; un salon de conversation et un salon de documentation multimédia ; le théâtre de 720 places; l’auditorium conçu « à plat » de 1050 places; deux vastes foyers avec bars; trois salles de répétition; un studio d’enregistrement audiovisuel, un projet de grand restaurant ouvert sur une terrasse dominant la vallée de la Boivre. Le large parvis minéral, bordé de pelouses plantées d’arbres, s’annonce naturellement comme une nouvelle place au cœur de la ville et un nouvel accès piéton entre la gare et le centre.

Une façade lumineuse et vivante
Les façades du bâtiment sont habillées d’une paroi de verre opalescent. Au-delà de son originalité et de ses qualités esthétiques évidentes, cette peau translucide masque un système innovant de projection d’images vidéo, piloté par ordinateur. L’édifice devient ainsi support de communication – annonces de la programmation, extraits de spectacles – ou dispositif mural permanent d’expression artistique pour la création numérique.
un bel objet que j’ai aimé…

tap2.jpgtap3.jpg



la petite phrase de françois nourissier : en avant, calme et droit…

fnourissier.jpg

… cette semaine la petite phrase de François Nourissier (18 mai 1927 – 15 février 2011) un écrivain français nous a quitté. Je n’ai lu qu’un seul de ses romans il y bien longtemps (En avant, calme et droit, 1987) et j’avais beaucoup aimé cette lecture. D’autres ouvrages sont donc ouverts à ma curiosité prochaine.

« J’étais un jeune écrivain français qui allait se trouver embringué dans des circonstances de prix, de candidatures, de glorioles – en route vers la ‘gloigloire’, comme disait Montherlant. C’était évident, à voir comment je me comportais, il y avait là-dedans de la revanche, de la moquerie… Mais les choses ne se passent jamais comme on le prévoit. Ça se met un petit peu en place à un moment de la vie, ça se déplace si on attend trop, ça se replace si on a la longévité. » (2008)

François Nourissier, l’écrivain calme et sec



123

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog