kitano en mots…

takeshikitanophoto4.jpg

… à l’heure où sort Outrage son dernier film (chahuté), voici un petit retour en arrière autour de Takeshi Kitano qui nous livre ses souvenirs d’enfance dans un étrange petit recueil de minis textes. 

Livre, Kitano Takeshi, La vie en gris et rose, Picquier poche

Ce brillant acteur réalisateur a su se faire une place à part dans le monde du septième art. Il n’est pas en reste avec ce roman d’un genre bien particulier. Mêlant l’autobiographie à la romance, jusque là rien de bien exceptionnel, il surprend avec une forme d’écriture déroutante. S’agit il du sujet enfant qui s’exprime dans un jargon de banlieue ou bien de l’adulte actuel qui tente une version naïve et rebelle ? La forme participe à l’intrigue du sujet qui relate en saynètes l’atmosphère électrique au sein de laquelle Kitano a grandi parmi des parents violents, une banlieue à risque et des moyens à mille lieux de ses aspirations. Un sort n’est jamais scellé, on sort ravi de connaître le sien après une lecture rapide et intrigante.

Un univers très christorama il va de soi… entre Sonatine, Hana bi, Dolls et autres pépites insolites et poétiques… La vie en gris et rose est à découvrir, mais il y a aussi ses peintures… quand Kitano touche à toi, je nage dans le bonheur…

ps : et merci à la Petite maison jaune pour ce beau cadeau d’anniversaire en mai 10…



le coup de soleil…

Image de prévisualisation YouTube

… et bien je crois que ces derniers temps le soleil a tapé trop fort sur l’Espagne et plus précisément sur la Galice. Car voici qu’une simple mortelle se déclare propriétaire du soleil. Mais bien sûr chère Madame et moi je suis propriétaire des nuages, je songe à acquérir le vide et le trou noir, j’ai envie de m’offrir à Noël les songes d’une nuit d’été et autres rêves rien que pour moi…

« On a privatisé le soleil. Mais oui, et avec un acte notarié! Cela s’est passé en Espagne. Une juriste, Angeles Duran, a constaté que notre étoile n’avait pas encore été revendiquée. Elle a décidé de faire établir un acte notarié en sa faveur.

«Je suis la propriétaire du Soleil, l’étoile de type spectral G2, qui est au centre du système solaire, situé à une distance moyenne d’environ 149,6 millions km de la Terre», indique l’acte notarié cité par le quotidien La Voz de Galicia.

(…) il y a un Américain qui a passé un acte devant notaire pour s’approprier la lune et presque toutes les planètes, mais pas le soleil», a-t-elle déclaré au quotidien ». (source : mediapart)

Soyons réaliste, cette dame a bien attrapé un coup de soleil… vite de la biafine pour soulager ses délires !

A la semaine prochaine pour un autre scoop si renversant, sidérant et illuminé…



Moose, Liz et le petit amour…

mooseinrocks40.gif

… hier soir / ou ce matin tôt en me couchant un réflexe quotidien m’amena à allumer France Musique et voilà que je tombe vers 1h30 sur un beau morceau du groupe pop Moose « Play god » (1995) avec la participation de Liz Frazer des sublimes Cocteau Twins. Tout cela pour fêter de 1h à 7 heures du matin 20 ans de pop moderne avec la belle revue Magic Pop Moderne. Entre temps me suis endormi avec le doux rêve de réécouter ce jour l’intégrale de Moose… et après celle de Denim… Le monde est fait de souvenir et de musique…

ici Moose dans son Live a little love a lot…



la petite phrase de marcel proust : ne pas citer mais évoquer…

clubcollarandtie.jpg

… cette semaine la petite phrase du grand Marcel Proust ou comment avec élégance parler de l’art du snobisme :

« Mme Cottard prononçait rarement un nom propre et se contentait de dire «des amis à nous», «une de mes amies»… ».

Marcel Proust, écrivain  intemporel, A la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann (1913) 



massive attack, le son noir…

Image de prévisualisation YouTube

… l’air est froid, le brouillard nappe nos matins, le lendemain est incertain, le chagrin porte conseil… bienvenue dans Atlas air, pays sauvage au son noir de Massive Attack…

 



le pont de Kerangal…

maylisdekerangal.jpg

… comme souvent, nous retrouvons ici la chronique littéraire de Mister Cui Cui chroniqueur mondain bordelais. Voici son coup de foudre de la semaine avec l’apparemment dernier et très beau roman de Maylis de Kerangal ayant reçu le prix Médicis cet automne. Un beau livre offert par Bordo le petit Goave et Sylvano di Gabono !

Livre , Maylis de Kerangal, Naissance d’un pont, Verticales

« La qualité de ce chef d’œuvre met une pression énorme pour en faire sa présentation tellement on veut séduire et convaincre le lecteur. Le prix, celui de Médicis 2010 décerné à Maylis de Kerangal, prend sens dès la lecture des premières lignes filantes selon un courant fluide et porteur. Suspendu aux mots, on dérive avec délectation sur ce chantier du pont de la ville de Coca où fourmille une multitude de migrants gonflés d’espoirs ultimes. Naissance d’un pont trop mégalo mute en city-entreprise mêlant les destins de Sanche, Soren, Summer, eux bien trop modestes. Maylis de Kerangal exulte la langue française si riche et intarissable tant le choix des mots et la syntaxe évidente composent une mélodie digne d’un mélomane puriste. Et si tout cela n’était finalement qu’une symphonie ? » (Mister Cui Cui, Wag magazine, décembre 10)

Merci encore cher Mister Cui Cui de nous offrir ces chroniques littéraires qui invitent à dévorer les beaux mots de notre planète… des réserves pour un hiver, voilà qui est bien !



Detroit la ville rétrécie…

willimalivingtonehousedetroit.jpg

photo, Yves Marchand & Romain Mettre, William Levingstone House, Detroit, USA, 2005

… c’est renversant, Scott notre ami américain nous en avait parlé mais difficile à imaginer. Voilà qu’en lisant une revue d’architecture ce week-end je tombe sur la présentation de deux photographes français qui ont photographié les grandes métropoles américaines sur le déclin. Voici le souvenir ému de lieux émiettés, vidés, décomposés, où comme si après l’apocalypse les humains étaient partis ou avaient disparus pour laisser des traces et une absence. Beau mais aussi effrayant ce travail d’ethnographe urbain. Reste le désir de vraiment me rendre, lors de mon prochain voyage aux USA, à Chicago et à Detroit city.

« Detroit, industrial capital of the XXth Century, played a fundamental role shaping the modern world. The logic that created the city also destroyed it. Nowadays, unlike anywhere else, the city’s ruins are not isolated details in the urban environment. They have become a natural component of the landscape. Detroit presents all archetypal buildings of an American city in a state of mummification. Its splendid decaying monuments are, no less than the Pyramids of Egypt, the Coliseum of Rome, or the Acropolis in Athens, remnants of the passing of a great Empire.

This work is thus the result of a five-year collaboration started in 2005″. 

Les ruines de Detroit…



ryuichi sakamoto, les notes et la pluie…

Image de prévisualisation YouTube

… le temps est gris et la pluie un direct permanent depuis quelques temps sur Bordeaux, voici sa mise en musique par Ryuichi Sakamoto, un compositeur adoré ici depuis des lustres…

Plongeons avec délectation dans cette pluie rassurante un dimanche de fin d’après midi ici ou chez vous…



steps and rêve…

litstepslago.jpg

… aimez-vous dormir, voici le temps du lit Steps de Lago, étrange objet aux lamelles de feutre et au confort certain. 

« Un lit d’un aspect léger. La rigueur et le pureté des lignes, avec l’attitude ludique de ces deux produits, définissent leur caractère. Pour assembler chaise et lit, il est suffisant de chausser sur la respective structure en métal les tranches de feutre en dotation. Design : Monica Graffeo ».

Oublions le prix, si anecdotique, et rêvons… 

ici Lago…



je dis quizz 43 : l’illusion faîte rêve…

quizchristogame.jpg

… au je dis quizz 42 il fallait trouver le beau film d’aventure Master & Commander : de l’autre côté du monde de Peter Weir (2003). Beaucoup de bonnes réponses et après tirage au sort par la main innocente de l’Huissier Cui Cui l’heureuse gagnante est l’amie LN de Hendaye, elle recevra dans les prochains jours un petit cadeau maison.

Cette semaine voici une photo extraite d’un autre très beau film romantique à souhait que j’ai adoré lors de sa sortie et auquel j’ai pensé récemment… mais qu’est donc devenue cette comédienne tant aimée :

Quelle est le titre de ce film, l’actrice principale et son réalisateur ?

A vous de jouer ici ou sur : christo.malabat@infonie.fr (des indices sont fournis sur simples demande, n’hésitez pas pour ainsi multiplier vos chances !)

Le gagnant, après tirage au sort recevra très prochainement un cadeau inspiration très christorama (et en cet automne sous le signe de la rentrée littéraire cela devrait encore ressembler à un petit livre… le bonheur en définitive !).

Merci à tous de votre participation et bonne chance pour cette semaine, quinzaine…



123

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog