la petite phrase de Christian Gailly…

gaillychristian3.jpg

photo, olivier roller, 2006 

Lily était venue l’attendre à la gare.

Elle n’était pas venue seule.

Deux autres vivants lui tenaient compagnie.

Un enfant et un chien. Un petit garçon de trois ans et un chien du même âge.

Le fils de Braine s’appelait Louis. La chienne de Lily s’appelait Lucie.

Christian Gailly, écrivan be-bop, Lily et Braine, Les éditions de minuit, 2010



à l’ouest d’eden n’est pas toujours le bonheur…

Image de prévisualisation YouTube

… voici mon film de la semaine, vu lors d’une séance de rattrapage il y a quelques jours. A l’ouest d’eden, dernier film de Costa Gavras, ou les aventures désenchantées d’Elias (l’excellent Ricardo Scarmacio) de la Mer Egée à Paris ! Délicatesse, finesse et autres humanités au rendez-vous. Cruauté aussi… mais finalement dans la tristesse surnage une forme d’espoir… pour bientôt.

Un très beau film que je vous recommande si vivement… prochainement…



Arnaud Fleurent-Didier ou la pop conscience…

lareproduction.bmp

… et voilà mon coup de foudre de ce début d’année ici chroniqué… en boucle il tourne et retourne…. 

« CD – Arnaud Fleurent-Didier, La reproduction, Columbia/Sony 

Arnaud Fleurent-Didier cultive l’art subtil de la discrétion. Ce jeune chanteur français a déjà à son actif quelques beaux singles et un album précieux et délicieux nommé Portrait du jeune homme en artiste (2002). Mais voilà que La reproduction sonne l’arrivée d’une chanson entre nostalgie pop et electro de salon. Un univers détaché, caustique et mémoriel, où le jeune chanteur né en 74, sous l’ère Giscard, s’invente une filiation sociale et des souvenirs culturels générationnels. Il y a une certaine jubilation triste à suivre ces aventures entre une France culture comme un inventaire identitaire et glaçant, Un imbécile heureux qui tombe simplement amoureux, une Mémé 68 et un Pépé 44 peu recommandables ! Le tout ressemble parfois à du Vincent Delerm plus moderne et luxuriant au niveau des orchestrations faites de cordes et de pop symphonique. Une envolée au pays de nos souvenirs et de notre identité réinventée, inventoriée et cataloguée… le temps de la pop française avec conscience et mémoire est venue… La reproduction ou le disque français le plus stimulant de cette nouvelle année » (christo, wag, février 2010).

la reproduction d’arnaud fleurent-didier en écoute intégrale ici…



mortel sushi-combat…

findingnemo1.jpg

… c’est renversant, la mode est aux sushis mes amis, mais cette envie nouvelle de poissons crus, de wasabi intense, de maki au lit et autres riz est à mettre en pause. Du thon non, c’est plus permis, du surimi c’est tatami, attention à nos choix qui deviennent de plus en plus mondialisés et globalisés au point de dépeupler des espèces entières de notre faune aquatique. Responsables soyez, dans la maison je n’ai plus le droit d’acheter du thon… et doit orienter mes choix vers le saumon, maquereau et autres sardines… malines au goût aussi… et vous ?

« On savait que le thon rouge était menacé de disparition, on découvre avec « Global sushi, demain nos enfants mangeront des méduses » que notre fringale de poisson risque de vider les mers de trois quarts des espèces… d’ici 2050″ (Source : rue89.com).

plus ici sur rue89 global sushi



123

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog