Pierre Guimard : le beau souvenir de la semaine…

Image de prévisualisation YouTube

… il fait si chaud, que l’envie de bloguer se fait réduite… mais l’essentiel est là, en une courte note, le plaisir de vous inviter à découvrir ce beau petit film musical d’un jeune chanteur au charme certain. Et puis, ce qu’il nous raconte dans « Les beaux souvenirs ne meurent jamais » ne devrait pas nous laisser insensible !

Ici on aime flâner en compagnie de Pierre Guimard

A écouter allongé dans une chaise longue (avec repose pieds), un verre de pulco bien frais et un ventilateur rétro…



les immortels existent-ils ?

immortellesa.jpg

 les immortelles en photo

… c’est renversant, je viens de me rendre compte en lisant quelques nouvelles sur mon computer que les immortels doivent finalement bien exister…

La preuve en est donnée ici : un immortel

Parfois, comme aujourd’hui, je me dis que la vie est surprenante et délirante… tout est finalement très renversant, il suffit de savoir regarder les choses tout simplement…

A la semaine prochaine pour un scoop renversant made in l’été est là… 



promenade…

bordeauxrivage.jpg

photo, christo, rivage, bordo, juin 09

… hier après midi nous admirions bordeaux vidée de ses habitants, très peu de circulation, beaucoup de places de stationnement libres, des rues calmes, une ambiance au ralenti… que nous avons humé avec délectation. Enfourchant nos vélos nous avons découvert Mister Cui Cui et moi-même la seconde partie de l’aménagement des quais (Pont de Pierre – Conservatoire André Malraux) ouverte aux publics depuis fin avril 09.

Zone plus sauvage, ouverte aux grands espaces de pelouse, palissades de bord de mer, sable, et jeux de plein air… un esprit estival au rendez-vous, des amis, des jeunes, des enfants, des personnes plus âgées, des métissages… on joue, on lit, on regarde, on fait la sieste, on se ballade en vélo comme nous, on bronze… ont vit une forme d’urbanité reposante !

Pour finir, un petit verre, mais où ? Quartier Saint-Michel ? Trop bruyant ! Saint-Eloi ? Trop cafétéria ! Saint-Pierre, Trop infernal et m’as tu vu !… direction Marché des Chartrons et son calme. Nous avons siroté nos boissons en compagnie d’une dame âgée à côté de nous, en manque de relation sociale et qui nous a parlé avec énergie et humour de son quartier, de l’occupation à bordeaux, de ses difficultés d’être seule, de ses problèmes face au non sens du monde actuel… Étrange mais indispensable… elle était heureuse de ce moment… et nous aussi…

Bon dimanche à tous…



michael jackson ou l’envol du mutant…

Image de prévisualisation YouTube

… oublions la dernière décennie et souvenons nous des années 1979 à 1995… nous avons tous écouté et dansé sur du Michael Jackson (29 août 1958 – 25 juin 2009)…

Bon voyage et à nos platines…

Discographie

 



ben folds n’est pas soldé…

benfoldsdoll.jpg

… oh que voilà une belle chanson et une vidéo rigolote… c’est l’univers de Ben Folds invitant la prometteuse Regina Spektor sur l’hymne de l’été : « You don’t now me »

Voilà une chanson qui ne pourra pas être soldée en ces temps d’alibi anti crise…

A découvrir imédiatement ici



le feuilleton Ravel…

250pxmauriceravel1912.jpg

Maurice Ravel assis au piano en 1912, dans son appartement de l’avenue Carnot à Paris

… quelle bonne idée, le sublime bio-roman Ravel de Jean Echenoz prend de la voix lors d’une adaptation lue grâce à la grande France Culture. Retrouvez donc tous les soirs, depuis la semaine dernière, un épisode dans l’émission Fictions / Le feuilleton de 20h30 à 20h50. Les archives sont encore en écoute… sinon il vous faudra lire ce beau livre… et croyez moi cela ne sera pas douloureux mais jubilatoire.

ici en écoute le feuilleton Ravel

« Ravel », éditions de Minuit, 2006« Ravel fut grand comme un jockey, donc comme Faulkner. Son corps était si léger qu’en 1914, désireux de s’engager, il tenta de persuader les autorités militaires qu’un pareil poids serait justement idéal pour l’aviation. Cette incorporation lui fut refusée, d’ailleurs on l’exempta de toute obligation mais, comme il insistait, on l’affecta sans rire à la conduite des poids lourds. C’est ainsi qu’on put voir un jour, descendant les Champs-Élysées, un énorme camion militaire contenant une petite forme en capote bleue trop grande agrippée tant bien que mal à un volant trop gros. »

De Ravel, Echenoz retient d’abord les petites choses, les petits travers, les détails un peu grotesques du génie, puis s’impose petit à petit un personnage tragique qui sait presque s’amuser de l’échec programmé de son Boléro.
Dans ce court récit qui retrace les dix dernières années de la vie de Maurice Ravel, Jean Echenoz trouve entre lui et le compositeur mille petits liens qui éclairent et l’un et l’autre.Pages choisies par Emmanuelle Chevrière
Texte dit par Guy Chapellier



un work urbain pique nique…

piqueniqueworkurbain.jpg

photo, christo, pique nique in work, floirac, juin 09

… c’est renversant, je vous dévoile en direct, la prairie à deux pas de mon bureau à Floirac (33) où je pique nique depuis les beaux jours, entre midi et deux, lors de ma pause déjeuner.

C’est assez simple comme idée, je prends une salade composée mise en scène par mon camion snack blanc préféré (jadis rouge)… je m’aventure un peu plus loin et me voilà dans une contrée semi rurale après un lotissement quelconque, proche d’un cours de tennis et d’un bel arbre qui fait une ombre fraîche. Je regarde le paysage, prend l’air, mange ma salade parfois accommodée de saumon fumée, je passe quelques textos, écoute mon répondeur, ne pense à rien… une forme de pause « kit kat » en moins calorique…

C’est simple mais efficace pour être déjà un peu en vacances… 



la club de la culture musicale…

Image de prévisualisation YouTube

… c’est la fameuse fête de la musique, donc voici ma contribution à l’évènement quelque peu surfait ! Voici ce que l’on écoutait en boucle dans les soirées des années 1984… si vous étiez né vous vous en rappelez, si non voici un document sonore et ethnologique de notre patrimoine mondial et culturel de la musique de masse de bonne facture.

Culture Club, Miss me blind (1984)

« Miss Me Blind » is a song by the 1980s pop band Culture Club. The song was released on the band’s second album, Colour by Numbers, and it peaked at #5 on the US Billboard Hot 100 singles chart in April 1984.[1]

The single was also released in Canada (where it also reached number 5), Brazil, Australia and Japan. However, it was not released as a single in the band’s native United Kingdom.

The song includes a reference to the title of one of Culture Club’s previous album. Lead singer Boy George states in the song « But you know, I’m never really sure, If you’re just kissing to be clever« , the name of Culture Club’s debut album. (source wikipedia)



un été sugar sugar avec Andy…

divingwithandy413.jpg

… c’est presque cela au niveau du calendrier, c’est déjà cela au niveau du climat… l’été est là et quoi de plus beau que de commencer celui-ci par l’écoute d’une belle chanson aux airs pop enrobée de cordes et d’élégance. Le trio parisien fort aimée ici, Diving With Andy nous dévoile son nouveau clip « Sugar Sugar »… et nous en sommes enchanté…

Que l’été soit sucré…

ici la vidéo protégé !

Sugar Sugar

 



fuir bordeaux…

fuirbordeaux.png

… dès ce vendredi il ma faut agir, il n’est pas question de me laisser envahir à bordeaux ce week-end car trop d’événements indésirables se passent dans ma ville qui risque de ma la faire détester le temps de 3 jours.

En effet, comment fuir Bordeaux la belle quand il y a trois festivités à éviter :

=> le méga concert tant inattendu par moi de Johnny Halliday (j’ai déjà eu une version concert télévisée… j’ai donné et n’ai pas aimé)

=> la fête du fleuve qui débute demain sur les quais du croissant de bordeaux (trop de monde tue la fête et son fleuve et puis le feu d’artifice est toujours moins beau que celui du 14 juillet !)

=> le début des fumeuses Epicuriales allées de Tourny… ou la sandwicherie de luxe pour bourgeois en mal d’extérieur et de bains de foule…

… donc j’ai choisi, je me retire tranquillement et doucement dans ma petite maison et suivant le temps une version chaise longue dans le patio, en sirotant une menthe à l’eau, jay jay johanson dans la chaîne stéréo, un oeil langoureux vers le chèvre feuille… et ne croiser personne de ces trois lieux et moments cités plus haut…

et vous que faîtes vous ce week-end…



123

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog