memento memory…

goodevil05.jpg

La phrase de la semaine (l’auteur restera anonyme car trop de lumière abîme le tein) :

« Croyez-moi, on ne traumatise pas les enfants en leur faisant cadeau de la mémoire de ce pays »

… en êtes vous bien sur Monsieur le…. Ce genre de phrase polisée et inscrite dans un plan de communication haut de gamme ne me laisse nullement indifférent ! Cette manière de faire de l’émotionnel avec l’histoire… me fait peur. Je vous propose donc de transformer cette actualité (accrocheuse pour mieux nous détourner de l’essentiel) en culture et en musique avec une très belle chanson à laquelle je pense systématiquement lorsque l’on évoque cet « extraordinaire » épisode historique. Il s’agit de « Ghosts » de Japan… écoutons plutôt :

Image de prévisualisation YouTube



lecture du vendredi : l’homme accidentel de philippe besson…

Image de prévisualisation YouTube

… des notes ping-pong entre La petite maison jaune et ici… c’est souvent une résonance affective, culturelle, commique, ludique et bénéfique… J’aime beaucoup l’écriture et l’univers de Philippe Besson… j’ai presque dévoré tous ses livres avec gourmandise et émotion. Hier ce fut la Saint Glin Glin (ou quelque chose comme cela selon Pascal Parisot !) et en retrant de dordogne je me suis arrêté pour acheter L’Homme accidentel afin de l’offrir à Mister Cui Cui… Je ne l’aurais pas dans ma bibliothèque personnelle… mais pas loin à quelques mètres et je pense que l’on m’accordera gentiment le droit de le lire très vite…

Présentation de l’éditeur

L’un est un inspecteur de police de Los Angeles, marié et sans histoires. L autre est la nouvelle coqueluche d Hollywood, celui dont les tabloïds s arrachent les photos. Sans l assassinat d un jeune prostitué dans un des quartiers les plus riches de L.A, ils ne se seraient jamais rencontrés… Alors que deux mondes opposés se télescopent dans un jeu de cache-cache mêlé de fascination et de faux-semblants, l’enquête policière va révéler bien plus que l’identité du coupable. Derrière le cliché d une existence bien rangée, ou celui des paillettes et du glamour, se cachent la vulnérabilité et la solitude de deux êtres. Aucun n’ avait prévu l’attirance violente qui les pousse soudain l’un vers l’autre. Comment ces deux hommes, icônes d une certaine Amérique et symboles de la virilité, vont-ils faire face à l’inédit ? Et combien de temps un amour, même absolu, peut-il se maintenir en marge de la morale et des lois ? Tantôt roman noir, tantôt road movie, cet hommage aux films hollywoodiens est aussi le récit d’une ville mythique, Los Angeles, où l’omniprésente lumière californienne irradie tout, des rues aux villas de stars, en passant par les motels de Venice Beach et les rivages du Pacifique. Cette lumière vengeresse semble n’avoir qu’un seul but : révéler le mensonge des apparences, confronter les êtres à leurs secrets enfouis et à leur vérité nue.

Biographie de l’auteur

Philippe Besson est l’auteur de En l’absence des hommes, Son frère (porté à l’écran par Patrice Chéreau), L’Arrière-Saison (grand prix RTL-Lire), Un garçon d Italie, Les Jours fragiles, Un instant d’abandon (les droits de ces trois derniers romans ont été cédés pour le cinéma) et Se résoudre aux adieux. Ses romans sont traduits dans dix-sept langues. Il vient d’écrire le scénario du second film de Laure Duthilleul (réalisatrice de À ce soir) et entame une collaboration avec André Téchiné.

on parle de ce livre ici



Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog